Cadeau fabuleux

23.09.2019

Au centre commercial «Greenwich», à l'intersection des rues Weiner et Radishchev est apparue, à la fin de l'été 2017, la sculpture d'un personnage de conte de fées Bien qu'elle ne soit pas signée, tout le monde reconnaît immédiatement un personnage qu’il a connu dans son enfance : Baba Yaga, qui est représentée là de manière réaliste. 

L’auteur de la sculpture est Irina Lagoshina, sculpteur, membre de l'Union des Artistes de Moscou, qui a réussi cette œuvre superbe avec le soutien de son maître, le sculpteur bien connu, membre de l'Union des Artistes de Moscou, lauréat du Prix du Service Fédéral de Sécurité de Russie pour la meilleure œuvre d'art, laquelle lui a valu la Médaille d'Or de l'Académie des Arts de Russie.

L'auteur du projet remarque que le modèle de la sculpture était un favori des enfants et des adultes, un acteur reconnu, Georgy Milliar, artiste du peuple de la RSFSR, qui a mis dans Baba Yaga toutes les qualités, la manière et le style qu’on lui connaît. Au cours du travail sur le personnage de Baba Yaga j’ai redécouvert son œuvre. 

La sculpture a été réalisée à Smolensk, où la fabrication est basée sur les technologies modernes. L’étape finale de la création de la création a nécessité la mobilisation de toute une équipe, dont des fondeurs, des mouleurs et des métallurgistes.

Lorsque une sculpture se trouve dans son environnement urbain, elle en devient partie intégrante et doit s'y adapter, porter en elle des caractéristiques positives, refléter le monde intérieur des gens, semer « le raisonnable, le bon et l’éternel ».

La sculpture de Baba Yaga a été placée rue Weiner, car c'est une sorte d'Arbat de l’Oural, l'un des endroits les plus populaires d'Ekaterinbourg parmi les citadins et les touristes qui visitent la capitale de l'Oural. Pour eux, ces formes de sculptures sont des points d’attraction, qui remontent le moral, embellissent la ville et lui donnent aux yeux des gens un air de fête.

Elle s’est insérée organiquement et complète le panthéon pittoresque des sculptures existantes – tête de cheval émergeant du mur de la pharmacie, l’inventeur de la bicyclette Efim Ertamonov, Korobneik, les Amoureux, le banquier et l’automobiliste, la spirale du temps, Gena Boukine. Grâce à ces personnages pittoresques la ville prend un autre visage, une expression moins commune, un caractère unique.

Ont-ils réussi dans cette tâche, c’est aux habitants et aux visiteurs d’en juger.